Disponible : N’EN DEPLAISE A STEPHEN

Disponible THEBOOKEDITION.COM

avatarp111.jpg 

(31 octobre 2007) MON MANUSCRIT EST A PRESENT CHEZ 7 EDITEURS, choisis en fonction de leur esprit de travail, leur conception de l’édition et leurs relations avec les auteurs, leur site internet et surtout leur catalogue, tant il est vrai qu’il s’est agi pour moi de repérer une ligne éditoriale conforme à mon ouvrage. Il n’est pas toujours simple d’expliquer que je reste dans la ligne des « histoires extraordinaires de gens ordinaires comme vous et moi« , et certains se méprennent sur son genre ou veulent absolument le classer en « fantastique », en « S.F. », en « fantasy », en « policier »…

Non… Serait-il « inclassable » ? Bien sûr, il reste un souçon d’insolite dans cette histoire, mais l’intrigue est construite de telle façon qu’on y croit ! Aucun excès dans un quelconque « futurisme » ni dans un style polar. Aurais-je réussi dans son originalité ? Alors, c’est peut-être son meilleur atout.

Dans tous les cas : patience. Les comités de lecture se donnent trois à six mois pour étudier les propositions !

 

(Fin septembre 2007) En cours… Disons que le tapuscrit est achevé depuis fin août. Reste à le corriger, le mettre en forme et dans un format adéquat pour les éditeurs. L’imprimer, le photocopier, le relier. 254 pages en A4, police Times, taille 13…

Difficile d’en parler sans lever le voile sur le contenu. Pour ce qui concerne l’ »ambiance », elle se rapproche des « Lignes obliques« . Un brin de surréalisme, mais à une dose infinitésimale. Du « fantastique » ? Non, même pas. Un soupçon d’ »anticipation », imperceptible, insignifiant. Mais déjà, j’en dis trop. Un roman, c’est comme une recette de cuisine, on ne dévoile pas tous les ingrédients. Aux lecteurs de les déceler…

Pour ceux, cependant, qui pensent que je mets en scène des personnages anglo-saxons (Stephen), un indice : je parle de Stephen Hawking, le célèbre savant astrophysicien, dont je profite d’une petite phrase plus ou moins connue pour en faire le prétexte d’une histoire dont il n’est pas, contrairement aux apparences, un des héros.

Mais voici la 4ème de couverture… (projet) :

« Bien malin qui saurait répondre aux interrogations du lieutenant de police Grégory Lestarque, au sujet d’Alexie Vanhooten, cette mystérieuse mais aussi délicieuse jeune femme, qu’il a découverte en état de léthargie profonde au fond de la tente d’un S.D.F. À Lille…  Elle sème d’autant plus le doute dans son esprit que, munie de papiers d’identité douteux, elle commet des petites infractions et s’en prend à un jeune étudiant turc ! Et pourquoi se montre-t-elle soudain paniquée, faisant constamment référence à une citation du savant Stephen Hawking ? 

Que faire ? Lui passer les menottes, ou lui apporter de l’aide ? »

 

Publié dans : ||le 25 août, 2007 |Pas de Commentaires »

Laisser un commentaire

*libé-LuL* |
mes sens |
Mi corazon |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | livre des souvenirs
| L'ermite du 11ème
| Mots@Mots / AtelierS d'é...