Rassurez-vous, ce blog est toujours habité…

La preuve : on est le 3 avril 2010, et je vous annonce la sortie du Livre jeunesse… 

LES RINGARDISES DE PAPY-BOOM… Voir sur le site.

Oui, je sais, j’avoue : j’ai laissé passer du temps. Cela fait un an maintenant que « N’EN DEPLAISE A STEPHEN » se balade dans la France entière. Depuis, c’est vrai, je n’ai pas eu beaucoup l’occasion de venir faire le ménage et je veux, par cet article, vous donner signe de vie.

Alors, que devient « Stéphen » ? Comme je viens de le dire, il s’est rendu dans une vingtaine de maisons d’édition. Beaucoup sont revenus, d’autres ont disparu (eh oui… bizarrement on m’a même dit qu’on ne l’avait jamais reçu !). Certains exemplaires sont revenus d’illustres entreprises du livre accompagnés de la sempiternelle lettre « ne convient pas à notre ligne éditoriale » alors que – et j’ai un moyen irréfutable de la prouver ! – le tapuscrit n’a pas été ouvert…! Passons sur cette catégorie de réponses…

J’ai eu, ces douze derniers mois, des relations téléphoniques ou électroniques intéressantes, d’où il ressort que la plupart du temps, les éditeurs sont confrontés aux lois du commerce avant même de pouvoir réfléchir sur l’interêt littéraire d’un ouvrage qui leur est proposé. Dans ce cadre, on m’a proposé deux « contrats participatifs » : on s’est déclaré interessé, mais on demande à l’auteur de prendre en charge financièrement une partie de l’édition, comme par exemple la « maquette »… qui peut se monter à plusieurs milliers d’euros.

Oui, je constate, en m’adressant à des petites maisons, qu’il s’agit de boucler un catalogue en calculant au plus juste et que même le nombre de pages est à mesurer précisément. Alors, au moment de prendre une décision, l’éditeur hésite… On peut le comprendre. Là où la question restera de toutes façons subjective, c’est qu’il est impossible de prévoir la proportion entre le côté « excellent » apporté par son jugement et la demande du public. Et sur ce point, peu osent s’engager. L’un d’eux m’a dit : « Excellent manuscrit… mais ce n’est pas encore un livre. » Un autre : « Persévérez… fort joliment écrit. » Et j’en passe. Des encouragements, c’est bien, mais peu de perspectives.

Pour l’heure, « Stéphen » est entre les mains d’un éditeur qui vient d’ouvrir sa maison et de commencer la construction de son catalogue, et de me réclamer un exemplaire au vu de sa synopsys. Par ailleurs, je l’ai proposé au prix littéraire « Découverte d’un auteur du Nord Pas-de-Calais » organisé par La Voix du Nord et le Furet du Nord… Des nouvelles vers octobre.

Des projets en cours ? Non, pas vraiment, rien de bien sérieux. Il faut dire que je me suis lancé depuis peu dans une aventure un peu différente : la scène… avec deux autres larrons, et tout cela m’a pris beaucoup de temps tout en me procurant du plaisir… mais c’est une autre histoire que vous pouvez consulter sur un autre blog…

Je vous promets de vous tenir au courant dès que j’ai du nouveau…

Publié dans : Auteur, PUBLIES |le 6 juillet, 2008 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

*libé-LuL* |
mes sens |
Mi corazon |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | livre des souvenirs
| L'ermite du 11ème
| Mots@Mots / AtelierS d'é...